Paul-Conte-statue-Ange

Capture des anges et autres passe-temps …

…Tout commence, tout devra commencer par amortir la chute de l’ange, de manière suffisamment efficace à éviter toutes lésions ou fractures des membres, toutes luxations des ailes, tous déchirements des plumes …

Ensuite, l’intégrité physique préservée, il faudra veiller très attentivement aux conséquences psychologiques de la dégringolade. En effet, le sentiment de la chute étant, d’une manière générale, mal vécu par toutes les créatures aériennes (aviateurs y compris), il prend chez l’ange des proportions d’autant plus inquiétantes qu’il provoque, semble-t-il, des réactions de caractère ataviques. Elles se manifestent par trois phases distinctes : tout d’abord, une période de prostration plus ou moins longue selon les auteurs, suivie d’un épisode de révolte brutale au cours de laquelle les invectives ordurières (des noms d’oiseaux, dit-on) et les gestes déplacés et violents (le combat avec l’ange…) n’ont pas la moindre part ; puis enfin par une disparition subite, sorte de désagrégation intégrale dont le processus demeure, aujourd’hui encore, obscur (cf. : “L’ascension des saints ou Le deuil extasié” 2003 et “Utilité des anges et des archanges” 1993).

Partager cet article >

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest